Actualités

ENArc-en-ciel a participé aux cérémonies chrétiennes lors des gay prides de Dresde et de Paris.

Le chemin et la lumière

Le chemin et la lumière

A l'invitation de la Rencontre chrétienne gaie et lesbienne de Dresde et du Groupe Lambda de la Cathédrale américaine de Paris, ENArc-en-ciel a participé aux festivités chrétiennes des gay prides de Dresde et de Paris.

Dresde, vendredi 8 juin 2007.

 

Pour l'ouverture de la gay pride de Dresde, une prière oecuménique était organisée vendredi soir en l'église Martin Luther. Elle avait pour base une parole tirée des Psaumes (16 : 11)  : Tu me feras connaître le sentier de la vie.

Un duo original orgue et saxophone a marqué l'ouverture de la cérémonie. Puis le pasteur de l'église Martin Luther a souhaité la bienvenue aux gais et aux lesbiennes pour cette prière du soir, la cinquième du genre, une belle tradition a-t-il ajouté.

La soirée de prière a commencé par des chants. Au cantique introductif "Montre-nous le chemin..." a succédé une suite de prières chantées, en alternance entre la communauté et la liturgie. Quelques gays et lesbiennes ont ensuite partagé leur vécu de l'aide de Dieu par des récits ou des prières de reconnaissance.

Au cœur de la soirée, le pasteur a présenté une suite de pensées et méditations sur le thème du "chemin". Accompagné par la projection d'images, il a développé le thème du sentier étroit et de la route facile (Matthieu 7:13-15) : par exemple le chemin étroit permet la découverte, il se pratique seul, le marcheur ne compte que sur ses propres pieds pour le faire avancer.

Les prières d'intercession ont débuté par un Kyrie. Puis des bougies aux couleurs de l'arc-en-ciel ont été allumées à l'évocation des gays, des lesbiennes, des bisexuels et des transsexuels particulièrement qui vivent des situations difficiles, comme en Pologne, en Russie, en Arabie Saoudite et en général dans les pays du proche orient.

Un solo de guitare, qui a joué le titre "We Shall Overcome", a beaucoup ému les participants de cette soirée de prière qui, main dans la main, ont repris le chant en chœur. Le pasteur a ensuite clôturé officiellement la cérémonie en bénissant les participants. La soirée s'est prolongée de manière conviviale et détendue dans la salle communale autour de café et de gâteaux.

Dresde, samedi 9 juin 2007.

"Famille arc-en-ciel - Découvre ses facettes"

La marche de la Gay Pride, à laquelle participaient 2500 personnes (selon la presse), s'est élancée dans les rues de Dresde le samedi à 13 heures pour un parcours de 2 heures et demie dans la chaleur étouffante de cette fin de printemps. L'ondée passagère tombée alors que les premiers se mettaient en marche était la bienvenue. Le groupe des motards ouvrait un cortège multicolore composé de plusieurs chars remplis de jeunes chantant, dansant et tambourinant.

Après un passage dans le "quartier alternatif" de la nouvelle ville et le secteur des administrations, la marche est entrée dans la vieille ville par le pont Carola. Le long des quais en terrasse de nombreux curieux s'étaient massés car pour la première fois, la ville avait inclus la gay pride dans son agenda touristique. Parallèlement au son disco / dance habituel, généreusement envoyé par les haut-parleurs géants des chars, la chanson de la gay pride "Enfants de l'arc-en-ciel" fut entonnée à maintes reprises.

Vers 15h30, la marche est arrivée sur la Place du Théâtre où avait été installés une scène et les stands des associations. Après les discours des différents représentants du Land de Saxe et de la Ville, le programme festif a enchaîné différentes productions de musique, de danse ou de cabaret. La fête battait son plein lorsque vers 18h15 un violent orage a forcé les associations à plier stands et bagages afin de sauver le matériel des trombes d'eau qui se sont abattues sur la place.

De cette expérience, on retiendra qu'à l'évidence les stands des associations n'exercent pas la même force d'attraction sur le public que la scène ou les stands à bière. D'un stand à l'autre aussi il y a des différences : les stands aux thèmes politiques ont eu une plus grande affluence que nos stands chrétiens, en découle le faible intérêt porté à notre documentation. On conviendra que la plus grande partie du public qui participait à cette journée ne fait que peu de cas de la religion, ou ne désire pas évoquer sa foi ou l'intégrer à ce type de fête. Et le peu de fois où ce fût le cas, l'intérêt se portait de manière générale sur le thème "Religion et Homo/Bi/Transsexualité", plus que sur une Église en particulier. Un avis partagé par les stands voisins. Il y eut tout de même quelques questions d'ordre général. Toutefois, l'implantation des stands, à quelques mètres de la scène, dans l'axe des haut-parleurs, rendait quasi-impossible la tenue d'une conversation.

Paris, samedi 30 Juin.

Dans la très belle nef néo-gothique de la Cathédrale Épiscopale de la Sainte Trinité de Paris , la liturgie célébrant l'amour inconditionnel de Dieu a débuté par un spiritual américain "This little light of mine" qui allait donner le ton et le thème de cette matinée : la lumière.

Cette célébration, coorganisée par la Cathédrale Américaine de Paris et le groupe Lambda, était l'une des trois rencontres chrétiennes gaies du week-end de la Gay Pride parisienne.

Une quarantaine de gays et lesbiennes de confessions très variées ont pris part avec intérêt et respect à la cérémonie qui était organisée selon une liturgie épiscopale légèrement adaptée.

Après une jolie ouverture chantée par un quatuor vocal accompagné au piano, la Révérende Joanne Dauphin a débuté la cérémonie par la lecture d'un extrait de l'évangile de Matthieu (5:14-16) " Jésus dit : " Vous êtes la lumière du monde. [...] Que votre lumière brille devant les hommes : alors en voyant ce que vous faites de bien, il rendront gloire à votre Père qui est aux cieux", suivi d'un extrait du Psaume 139 (11-12).

Puis huit bougies furent allumées et placées le long des marches menant à l'autel : quatre bougies de peine pour ceux qui ont peur, les victimes de violence, les malades et les morts du SIDA et les chaînes intérieures, et quatre bougies d'espérance : pour ceux qui expriment leur amour avec courage et fierté, ceux qui ne sont pas homosexuels mais partagent nos combats, ceux qui se sont engagés dans la foi et ceux qui nous ont précédés. L'assistance fût ensuite invitée à allumer et déposer une petite bougie au pied de l'autel.

Après deux chants et le partage de la paix du Christ, l'Officiante a lu dans la Lettre de Paul aux Colossiens 3:9-15 et développé son homélie sur le thème de l'amour qui doit prévaloir dans toutes situations : dans les moments de lutte comme dans les moments de paix. Avant que tous n'entonnent le chant final "We are marching in the light of God", l'Officiante a béni l'assemblée qui s'était levée pour chanter une prière et réciter le Notre Père.

Le buffet qui suivait la cérémonie, organisé par le groupe Lambda dans les jardins des Doyens de la cathédrale, a été l'occasion pour les participants de faire connaissance et d'échanger sur les différentes actions des associations chrétiennes gaies avant de se préparer pour le défilé de l'après-midi.

Dans l'ensemble, le ressenti des membres d'ENArc-en-ciel ayant pris part aux cérémonies organisées à l'occasion des gay prides est très positif. Ces rencontres ont été très intéressantes et la discussion avec d'autre groupes permet un échange d'idée très enrichissant. ENArc-en-ciel compte bien remettre le couvert l'année prochaine.

Photos Dresde  : Jürgen Scheinert, Dresden ; reproduites avec son aimable autorisation. 

------------

Le groupe Lambda est un ministère épiscopalien (anglican américain) pour les gays, lesbiennes, leurs ami(es) et leurs familles. "En dépit du fait que les gays et lesbiennes soient globalement très bien accueillis et intégrés à la Cathédrale Américaine de Paris, l'homosexualité est un sujet qui fait encore débat. Le groupe Lambda est une manière, certes modeste, de contribuer à aider l'Église à discuter non seulement à propos des gays et lesbiennes, mais avec eux" (Extrait de la brochure "Qui que vous soyez, venez tel(le) que vous êtes" du Groupe Lambda.)

La Rencontre chrétienne gaie et lesbienne de Dresde (Christlich - Schwul - Lesbischer - Stammtisches Dresden) est une initiative pour les homo, bi et transsexuels chrétiens de la Saxe (Allemagne). Les rencontres s'organisent autour d'activités culturelles (musique, photo, théologie, débats...) ou conviviales (promenades, marches, repas en commun...).

Agenda :

6 - 8 juin 2014: Rassemblement Religieux International, Munich (Allemagne)

3 - 5 octobre 2014: Berlin (Allemagne)

L'écho des médias:

"Treffen der Regenbogen-NAK in Bremerhaven" un article publié par l'Eglise néo-apostolique de l'Allemagne du Nord.